La Femme Saumon

Résidence du 17 au 29 avril 2023

À partir de 15 ans
Supernova Compagnie

Écriture : Tom Politano avec la collaboration dramaturgique de Myrtille Bordier
Mise en scène : Myrtille Bordier et Tom Politano
Interprètes : Lucile Oza
Scénographie et lumières : Nicolas Marie

Le spectacle : La Femme Saumon, c’est le récit d’une métamorphose. Celle d’une jeune femme de 30 ans, carnivore et casanière, cloitrée chez elle à regarder la télévision à coup de matchs de football et de documentaires animaliers. Pas franchement sympathique de premier abord, elle arbore une détestation du monde par une misanthropie assumée et volontairement dérangeante. Enfermée, bloquée dans une noirceur sarcastique, elle peine à voir le bout du tunnel, comme on dit.
Puis quelque chose va se produire. Un déclic qui ne viendra ni d’un ouvrage philosophique du début du siècle ni d’une lecture des oeuvres complètes d’Ovide mais d’un reportage sur la reproduction des saumons en haute montagne. La découverte de cet animal et de son fonctionnement va bouleverser son quotidien et asseoir en elle un désir de transformation. Un désir d’écailles et de branchies, un désir de rupture avec l’espèce humaine qu’elle haït dans ce qui la constitue. Dans ce qu’elle a d’invasif et de plastifié.Elle va alors entreprendre un voyage initiatique pour se déployer en dehors des limites de son corps, de son genre et de son espèce.Nous la retrouvons, enfermée dans sa salle de bain, plongeant dans l’eau glaciale, le chauffage électrique au maximum, en quête d’un choc de température pour devenir ce qu’elle souhaite devenir : un saumon.

Note de l’auteur : Pour quelles raisons la Femme Saumon déteste-t-elle si vigoureusement ses congénères ? D’où lui vient cette aversion pour l’espèce humaine au point de ne plus vouloir en faire partie ?
Elle se fait le témoin d’une humanité qui délègue un peu plus chaque jour une part importante de ses agissements à des outils technologiques devenus des prolongements du corps. Pour elle, ces hommes et ses femmes qui craignent l’extérieur, qui ne savent plus se repérer dans les villes, qui externalisent leur mémoire dans des disques durs rangés dans un tiroir de la salle à manger, ont perdu tout instinct et ne méritent que son mépris ! Elle fait le constat navrant que l’Homme ne sait plus vivre en adéquation avec son écosystème accélérant ainsi sa destruction par un comportement aveugle, un manque de connaissance et peut-être un peu de dédain. Souhaitant rompre tout lien avec cette espèce qui la dégoute au plus profond d’elle même, elle choisit d’être saumon ; préférant ainsi cet race d’animal aux antipodes du mode de vie des humains qu’elle considère désormais comme dénaturés.

La compagnie : Myrtille Bordier et Tom Politano ont été formés à L’Ecole Régionale d’Acteurs de Cannes. A leur sortie en 2013, ils intègrent le collectif permanent de la Comédie de Reims-CDN et travaillent comme acteurs aux côtés de Rémy Barché et de Ludovic Lagarde. En mars 2018, Myrtille Bordier créait à la Comédie de Reims Lève toi et Resplendis ! Une pièce co-écrite par cinq auteurs dont Tom Politano. Ce premier spectacle marque le début de leur collaboration. Ils fondent la Supernova Compagnie en février 2018.
Les deux acteurs, tour à tour metteur en scène selon les nécessités des projets, travaillent à partir des écrits de Tom Politano abordant des thématiques actuelles qu’il inscrit souvent dans un univers anticipé. En 2019, Ils créent 50°Sud ou la Tragique Histoire de l’Homo-Sapiens-Occidentalo-Climatisé, une forme courte en extérieur de 20min traitant du changement climatique qu’ils tournent depuis. En mars 2020 ils conçoivent Supernova, une voyage poétique et science frictionnel au Grand Parquet à Paris. En parallèle de la Femme Saumon ils ont pour projet la création d’une forme hors les murs, Les Dauphins ne suffisent plus, une fiction aux allures de thriller anticipé.
En 2021 ils prennent la direction du Théâtre le Hublot à Colombes aux côtés de la Compagnie la Rousse et de la Très Neuve Compagnie.

Production : Supernova Compagnie
Coproduction : NEST – CDN de Thionville
Soutiens : Le Colombier Bagnolet – soutien en résidence, Théâtre le Hublot.

Facebook : https://www.facebook.com/supernovacompagnie
Instagram: https://www.instagram.com/supernovacompagnie
Site web: https://www.supernovacompagnie.fr

À L’AUBE RUMEURS

Résidence du 26 au 30 septembre 2022

À partir de 12 ans
Compagnie Auteurs des Flammes

Écriture : Juliette Malfray
Mise en scène : Juliette Malfray
Interprètes : Héloïse Manessier, Juliette Malfray
Scénographie : Myrtille Debièvre
Création lumières : Distribution en cours
Création sonore : Juliette Malfray

Le spectacle : Dans une ville en proie à de vives émeutes, une jeune femme isolée chez elle est traversée en songe par des pulsions de violence. Dépassant sa peur du dehors, poussée par une voix mystérieuse, elle décide de sortir et de s’engager dans la lutte. Mais une révolution d’un tout autre genre va alors se mettre en marche… Écho fictif des mouvements de luttes actuels et plus spécifiquement les mouvements d’émancipation des femmes, le parcours du personnage met en lumière la part active qu’elles prennent à leur propre émancipation comme au devenir historique, en provoquant un nouvel imaginaire commun. Une performance poétique et sonore pour une comédienne et une musicienne au plateau.

Note de l’autrice : Issu de mes réflexions post confinement et de mes lectures philosophiques, sociologiques et féministes (notamment Combattantes. Une histoire de la violence féminine en occident ; Je suis une fille sans histoire, d’Alice Zeniter ; Où suis-je, de Bruno Latour ; Rassemblement et La force de la non-violence, de Judith Butler), cette création est ma traduction des questionnements qui me traversent sur le lien entre l’insurrection et la violence (est-elle évitable ?). Depuis mes premières participations à des manifestations, je lutte avec cette sensation désagréable entre l’envie de faire entendre ma voix haut et fort et la difficulté à légitimer ma violence en réaction à celle que je subis, comme si elle me faisait entrer dans le cercle vicieux et infini de la domination. J’ai commencé à imaginer ce projet de création pour faire écho à ce sentiment qui me travaille, à l’heure où un mouvement de convergence des luttes s’affirme, revendiquant un monde plus social, plus inclusif, plus respectueux et plus désirable. Les sources souterraines de ce projet puisent ainsi dans les thématiques brûlantes de l’actualité (le mouvement des gilets jaunes, les violences policières, le manque de confiance dans le gouvernement), ainsi que dans plusieurs évènements historiques de luttes dont la fiction se fait l’écho contemporain. J’ai eu envie de faire infuser cette lutte intime dans une fiction entremêlant parole et musique.

La compagnie : Juliette Malfray crée Auteurs des Flammes en 2016 pour porter à la scène ses créations comme autrice et metteuse en scène. Ses textes entremêlent son histoire familiale et intime à des thématiques de société qu’elle transpose dans des univers fictionnels. Sa pièce Dans le plus simple appareil, fiction d’anticipation sur l’intelligence artificielle avec musique et vidéo live, a été écrite pour le Festival des Idées Paris en 2016. Le spectacle s’est joué sous la forme d’un feuilleton théâtral à plusieurs épisodes aux festivals Scena incognita à Arras et À Contre Sens à la Sorbonne-Nouvelle où il a remporté le prix du public. Il a été créé dans son intégralité à l’automne 2017 au Théâtre la Reine Blanche (6 représentations). Sa dernière pièce, Pour que vienne le jour, enquête d’une jeune femme sur les routes d’Europe, a été mise à l’honneur en 2020 par ALT- Auteurs Lecteurs de Théâtre et a été mise en espace au Studio Théâtre d’Asnières à l’automne 2020.
En parallèle aux mises en scène de ses textes, Juliette Malfray propose au sein de la compagnie des créations pluridisciplinaires et des performances, comme Amour Amer, performance contée improvisée avec un pianiste jazz, qui a été présentée en 2017 à la deuxième édition du Festival des Idées Paris. La musique prend une place importante dans le processus de création des spectacles. Un nouveau spectacle mêlant musique et théâtre sera produit en 2023 : À l’aube – Rumeurs

Production : Auteurs des Flammes
Coproduction : Studio Théâtre de Stains
Soutiens : Le CENTQUATRE-PARIS, le Théâtre des Ilets – CDN de Montluçon, le T2G – Théâtre de Gennevilliers, La Factorie – Maison de poésie de Normandie, le Théâtre de la Tête Noire – scène conventionnée pour les écritures contemporaines, le Studio Théâtre d’Asnières – ESCA, l’Annexe de Romainville.

Facebook : https://www.facebook.com/auteursdesflammes
Instagram: https://www.instagram.com/auteurs.des.flammes/
Site web: https://juliettemalfray.book.fr/auteurs-des-flammes

LE SPECTACLE QU’ON A PAS FAIT

Résidence du 5 au 10 septembre et du 21 novembre au 2 décembre 2022

À partir de 12 ans
La Très Neuve Compagnie

Écriture : Louise Dupuis
Mise en scène : Collective
Interprètes : Hayet Darwich, Pauline Tricot, Thomas Foto, Louise Dupuis et Julien Storini

Le spectacle : En résidence dans une foyer de jeune travailleurs à Cannes, un couple d’artiste travail à écrire un spectacle fantasmé et fantastique inspiré de leur véritable histoire d’amour sur le chemin de Compostelle. Le quotidien du foyer et ses réalités sociales s’immiscent dans la comédie romantique qu’ils avaient imaginé et l’univers de la comédie romantique déborde dans la vie du foyer. Ce frottement entre fiction et réalité donne naissance à des doutes, des désaccords sur l’écriture de l’histoire et puis à un enfant comme une question pour les auteurs. Une question entre fiction et réalité qui vient bouleverser le spectacle et leur vie.

Note de l’autrice : Je suis Louise et il y a aussi Julien, nous sommes la Très Neuve compagnie et c’est de question en question que nous avons travaillé : Comment s’invente une histoire ? Comment elle s’inspire de nous ? Comment on invente des versions de nous-mêmes ? Comment la fiction et la réalité s’entremêlent ? Est-ce qu’il faut faire une entrée ? Avec quels moyens nous répétons ? Avec quel manque de moyens nous répétons ? À côté de qui nous répétons ? Pourquoi nous répétons ? Quels sont les dispositifs sociaux et culturels en jeu ? Comment la réalité des conditions de création ébranle l’histoire rêvée ? 
À partir de toute cette matière, nous imaginons en riant, un spectacle entre réalité documentée et fiction fantastique où Jean-luc Mélenchon déçu, prend son sac et part marcher sur Compostelle. Peut-être que sur le chemin, il croise un couple de comédiens qui répète et invente un champ de tulipes comme décor de leur premier baiser, peut-être qu’il croise une jeune travailleuse qui trouve que ça serait mieux des vraies fleurs plutôt qu’une pelouse en plastique sur la moquette de l’auditorium du foyer pour jeunes travailleurs de Cannes, mais on a pas les sous, on cherche une co-production, on cherche à ce que tous les points de vue se croisent pour faire naître l’autre spectacle, celui d’en dessous. Sur le chemin on imagine la naissance d’un enfant. Un enfant conçu dans la fiction qui viendra déranger la réalité. On cherche.

La compagnie : Notre charte artistique : la transparence, si ce n’est celle de nos comptes en banques, celle de nos identités, de nos émotions, de nos contradictions politiques, de nos interrogations intimes.
Nous cherchons la mise a nu.
Nous cherchons à ouvrir un oeil neuf et naïf sur nos projets et sur la vie autour. Nous essayons de rendre accessible à tous notre travail en mettant en scène notre méthode.
Nous signons au lieu d’un contrat de mariage un contrat artistique comme un engagement à déplier nos intentions sur le plateau et dans la vie.
Pour nous situer, nous faisons du théâtre du réel ou du théâtre documentaire, quelque part par là.Nous travaillons à une écriture de l’exploration qui puise dans le réel son sujet et s’élabore au contact des habitant.e.s d’un territoire, d’un travail d’enquête, d’archives, l’immersion dans une réalité sociale ou un travail de documentation personnelle.

Production : La Très Neuve Compagnie

Résidences saison 2021-2022

FULL FRONTAL THEATRE / La Bette
14 au 19 mars et du 28 mars au 9 avril

Tout public (à partir de 14 ans)
Ecriture : Pierre Koestel, Chloé Lavalette et Jérémy Ridel d’après Balzac
Mise en scène : Jérémy Ridel
Interprètes : Charlotte Berthemet, Daniel Monino, Simon Rembado, Angèle Peyrade, Laure Prioul et  Antoine Prud’homme de la Boussinière
Scénographie : Cerise Guyon
Création sonore : David Hess
Costumes : Gwladys Duthil

Le spectacle : Lisbeth Fischer  est une femme seule, qu’on dit laide et “vieille fille”. Elle vit dans la famille de sa cousine, Adeline, qui a épousé un homme d’État important.Lisbeth Fischer a un secret. Elle a rencontré un jeune homme, Wenceslas, artiste beau et talentueux. Cette relation secrète, elle la partage avec sa famille qui, après avoir rencontré le jeune homme, décide de le marier à la petite dernière, Hortense. 
Lisbeth est terrassée. Elle nourrit une rage immense pour tous les membres de cette famille. Sans jamais rien laisser paraître, elle décide de causer leur perte.

La compagnie : Nous travaillons à présenter des fictions qui explorent les rapports et la violence de classes, la mobilité sociale et l’impact de l’environnement sur les comportements et les affects. 
Notre pratique répond à une volonté de réduction, de concentration extrême  de la matière théâtrale. Cette concentration commence par un travail dramaturgique que nous effectuons à chaque projet. Ce travail consiste à l’identification des enjeux sociaux et/ou politiques d’une pièce et à la réduction  de la matière textuelle (par un fort travail de  coupes)  afin de proposer une expérience de la pièce qui soit exclusivement concentrée sur ces enjeux. 

Production : FullFrontalTheatre
Soutiens : Théâtre du Hublot, Théâtre de Vanves – Scène conventionnée d’intérêt national Art et Création,  … en cours


COMPAGNIE LETO / Monique
11 au 16 avril


Théâtre
Ecriture : Juliette Prier
Mise en scène : Juliette Prier assistée de Margot Alexandre
Interprètes : Laureline Le BRIS CEP, Penelope AVRIL, Juliette PRIER
Création sonore : Paul PRIER

Le spectacle : Entre L’autofiction et le théâtre documentaire, une jeune femme retrace les quatre dernières années de vie de sa grand-mère bipolaire, qu’elle a filmé pendant toute cette période. Accompagnée de deux actrices, elles se questionneront ensemble sur cette nécessité qui l’habite, sur la maladie, la fin de la vie, l’amour et l’au delà. 

La compagnie : MONIQUE est la première création de la compagnie créée par Juliette Prier et implantée à Beauvais dans les Hauts-de-France. 

Prochaines dates : Résidence du 12 au 16 octobre 21 à l’Espace Marcel Pagnol à Villiers-Le-Bel, Création 18 et 19 novembre 21 à Paris Anim les Halles

Autres partenaires : Coproduction Théâtre de Vanves / Soutiens Théâtre 13


COMPAGNIE PIĒCES MONTÉES / La Marche des oubli·é·es de l’Histoire
25 au 30 avril


Comédie dramatique, déambulatoire
Ecriture : Aurianne Abécassis, Claire Fercak, Alexandra Lazarescou, Lucie Depauw, Christelle Evita, Delphine Brétesché, Carole Thibaut
Mise en scène : Clotilde Moynot
Interprètes : Agathe Bloutin, Amélia Ewu, Anne Orsoni, Isabelle Saudubray, (distribution en cours)

Scénographie : Ombline de Benque
Création lumières et sonore : Baptiste Marty
Costumes : Patricia Misiri
Régie générale : Baptiste Marty

Le spectacle : Une manifestation visant à rappeler au monde l’importance de personnes et de populations écartées de l’histoire officielle se prépare, s’ébranle, rencontre les forces de l’ordre et se disperse, non sans de multiples atermoiements entre les manifestant·e·s, qui ne font aucune confiance à celle d’entre eux qui souhaite consigner les destins des participant·e·s et articuler les revendications de la marche.

La compagnie : Née à Paris en 1990, Pièces Montées a grandi sur les routes du monde avant de s’ancrer en 2009, sur la demande de la municipalité, dans un quartier dit « prioritaire » de Paris 20e. Depuis cette base, la compagnie produit des créations contemporaines diffusées en France et à l’étranger et développe des projets in situ de création partagée avec les habitant.e.s.

Dates et lieu de création : le 13 mai 2022 au Centre culturel « Aalt Stadhaus » à Differdange (Luxembourg)

Autres partenaires : Production : Cie Pièces Montées dans le cadre de « ESCH 2022 Capitale Européenne de la Culture » / Coproduction : Esch 2022 Capitale Européenne de la Culture, Aalt Stadhaus de Differdange (Lux), Communauté de Communes du Pays Haut Val d’Alzette (57), Théâtre Eurydice (Plaisir, 78), Théâtre aux Mains Nues, Fondation l’Archipel des Utopies, MPAA, Jeffrey Brice Ornstein  /
Soutiens avec le soutien financier de DRAC Grand Est, Région Grand Est, département de la Moselle.


COMPAGNIE LA FAUSTA / Au-Delà(s)
20 au 24 juin


Art du récit – Théâtre / adolescents et adultes
Ecriture : Ariane Pawin
Mise en scène : Ariane Pawin et Sylvie Faivre
Interprètes : Ariane Pawin
Création sonore : Alban Guillemot

Création lumières : Eric Julou
Costumes : Aude Désigaux

Le spectacle : Il y a ces questions – on pourrait les appeler les Questions Pelletées de Glaçons. Au creux de l’estomac, on en a tous au moins une. De ces questions anodines qui peuvent surgir n’importe quand. De ces questions qui chez toi seul creusent un trou. Sa question à elle c’est : « T’as combien de frères et sœurs ? »…
Seule en scène sur un plateau nu, Ariane Pawin plonge le spectateur au cœur des sensations de ces personnages.
Dans un récit qui mêle scène de vies et questionnements, écriture du réel et parole symbolique, Au-Delà(s) propose une expérience sensible, pudique et universelle, pour s’attaquer à l’un des plus grands tabous de nos sociétés.
Ainsi nait pour le spectateur un voyage immersif qui, parlant du vide qu’est la mort, dessine en creux une ode à la vie.

La compagnie : La Cie La Fausta défend la singularité du travail des conteurs, et des arts du récit comme une discipline artistique ayant sa place au plateau, dans les théâtres, et n’étant pas uniquement à destination du jeune public.Elle s’intéresse particulièrement au à l’écriture de plateau, par l’improvisation, propres aux conteurs : une parole exigeante et toujours en mouvement, ludique et poétique.Au cœur de son projet : développer un lien particulier public, que permet l’adresse directe, qui fait du temps du spectacle une construction commune d’imaginaire.

Prochaines dates :
Saison 22-23 :
Octobre : Festival Rumeurs Urbaines – Rumeurs lycéennes (1 représentation) 
27 octobre : Présentation de maquette à la Journée Professionnelle de Rumeurs urbaines, Théâtre de l’Etoile du Nord (Paris)
Mars : Maison du Conte (2 représentations) – Le Rebours (2 représentations) 
Mai : Festival des Arts du Récits (1 représentation)
Été 24 : Festival du Nombril du monde (1 représentation)

Autres partenaires : Production : Cie la Fausta / Coproduction : La Maison du Conte (Chevilly-Larue, 94) ; La Cie du Cercle (Paris) ; Le Nombril du Monde (Pougne-Hérisson, 79); Le Moulin du Marais – Union Régionale des Foyers Ruraux du Poitou-Charentes (Lezay, 79) ; Centre des Arts du Récit (Saint Martin d’Hères, 38) ; Rumeurs Urbaines / Cie Le Temps de Vivre (Colombes, 92)Soutiens : Projet soutenu par le ministère de la Culture – Direction régionale des affaires culturelles d’Île-de-France


2021

COLLECTIF CORPUSCULE / Estonia 94
20 au 26 septembre


Théâtre / Tout public dès 11 ans
Ecriture : Mélie Néel
Mise en scène : Noémie Schreiber
Collaboration artistique : Cécile Roqué Alsina
Interprètes : Fabien Flament, Maxime Germanie, Amira Hadzic, Raphaëlle Landré

Le spectacle Estonia 94 est l’histoire d’un naufrage en mer Baltique en 1994. C’est aussi l’histoire, vingt ans plus tard, d’Ariane et de Tim, elle française, lui suédois, qui se rencontrent sur un ferry effectuant la même traversée. Par les outils du théâtre documentaire et influencé par les polars scandinaves et le théâtre brechtien, ce spectacle vient témoigner de la complexité tant politique qu’intime d’une Europe plurielle et pose la lumière sur une tragédie historique.

La compagnie Le Collectif Corpuscule est un groupe de création théâtral qui regroupe différentes artistes, autrices et metteuses en scène autour d’une ligne artistique commune : les écritures du réel, du témoignage et de l’individu, dans un questionnement constant de leur rapport au monde et à son actualité.

Prochaines dates Résidence du 12 au 16 octobre 21 à l’Espace Marcel Pagnol à Villiers-Le-Bel, Création 18 et 19 novembre 21 à Paris Anim les Halles

Autres partenaires Centre Paris Anim’ Les Halles, Théâtre du Présent à Mont-St-Aignan, Espace Marcel Pagnol à Villiers le Bel, La Générale – coopérative artistique, sociale et politique à Paris,  la Salle Jean Renoir à Bois Colombes.


LA TRÈS NEUVE COMPAGNIE / Le fils de sa mère
14 au 19 octobre


Théâtre docu-fiction / Tout public dès 12 ans
Représentations . 20, 21, 22, 23 Octobre 21 à 20h30

Durée : 1h05
Ecriture : Louise Dupuis et Julien Storini
Mise en scène : Louise Dupuis
Interprète : Julien Storini

Le spectacle À 30 ans Julien est parti vivre à Montréal, loin de ses parents. Il reçoit les messages de sa mère qui s’impose sur son répondeur et envahit sa nouvelle vie, comme si elle était toujours dans la cuisine, juste en bas, malgré l’océan qui les sépare. Une tour à deux étages : en haut, Montréal, en bas, le pays niçois, et entre les deux, un opérateur téléphonique, Free, qui ne libère personne.

La compagnie La Très Neuve Compagnie dans sa création comme dans ses ambitions engage son intimité et celle de ceux qui les autorisent à enregistrer leur voix. Elle est à la recherche d’un théâtre qu’elle aime appeler «docu-fictionnel». Elle essaie de créer des ponts, intimes, imaginaires, artistiques, à partir de ses récoltes sonores. 

Prochaines dates 3 février 22 à la Scène 55 de Mougins, 10 et 11 février au théâtre Francis Gag à Nice et du 2 au 14 mai au théâtre Prospéro à Montréal.


ESPACE COMMUN / L’Enfant que j’ai connu
26 au 30 octobre


Théâtre / Tout public dès 15 ans
Texte : Alice Zeniter
Mise en scène : Julien Fišera
Interprète : Anne Rotger
Collaboration artistique : Nicolas Barry / Espace : François Gauthier-Lafaye / Lumière : Jean-Gabriel Valot
Costumes : Benjamin Moreau / Regard chorégraphique : Thierry Thieû Niang / Régie : Jean-Gabriel Valot

Le spectacle Nathalie Couderc entre, prend la parole, se présente. Cédric, son fils âgé de dix-neuf ans, a trouvé la mort au cours d’une manifestation, à l’issue d’une altercation avec les forces de l’ordre. Le policier en question écope d’un non-lieu ce qui l’incite à s’exprimer devant nous , à mettre des mots sur son parcours et sur l’état insurrectionnel du pays. Oscillant entre confession, cri de colère et adresse à un fils disparu, la parole se déploie.

La compagnie : Depuis 2004, Espace commun invente de nouvelles manières de rencontrer et de penser les écritures contemporaines, françaises et étrangères. Basée en Ile-de-France, la compagnie a toujours eu à cœur de défendre les auteur.e.s vivants notamment par le biais de commandes de pièces inédites.

Dates et lieu de création : 17 novembre 2021 à 21h au Lavoir Moderne Parisien .
Dates de tournée prévisionnelles : Du 17 au 21 novembre 2021 : Lavoir Moderne Parisien et Du 1er au 12 février 2022 : Théâtre Dunois

Soutiens : Production : Compagnie Espace commun. Coproduction : Le TAG / Amin Théâtre ; Théâtre Dunois ; Fabrique de Théâtre / Site Européen de Création. Accueil en résidence : Théâtre Paris-Villette ; Le TAG / Amin Théâtre ; Théâtre Dunois ; Les Tréteaux de France – Centre Dramatique National ; La Fabrique de Théâtre de Bastia ; La Ferme du Buisson – Scène nationale de Marne la Vallée ; Théâtre Dunois ; La Chartreuse de Villeneuve lez Avignon – Centre national des écritures du spectacle ; Théâtre Le Hublot – Colombes


SUPERNOVA COMPAGNIE / La Femme Saumon
1 au 6 novembre

puis 31 janvier au 5 février et 9 au 20 mai 2022


Théâtre
Écriture : Tom Politano
Mise en scène : Myrtille Bordier et Tom Politano
Interprètes : Lucile Oza
Scénographie – création lumière : Nicolas Marie

Le spectacle : La Femme Saumon, c’est le récit d’une métamorphose. Celle d’une jeune femme de 30 ans, carnivore et casanière, cloitrée chez elle à regarder la télévision à coup de matches de football et de documentaires animaliers. Pas franchement sympathique de première abord, elle arbore une détestation du monde par une misanthropie assumée et volontairement dérangeante. Enfermée, bloquée dans une noirceur sarcastique, elle peine à voir le bout du tunnel.

La compagnie : Myrtille Bordier et Tom Politano ont été formés à L’Ecole Régionale d’Acteurs de Cannes. A leur sortie en 2013, ils intègrent le collectif permanent de la Comédie de Reims-CDN. Ils fondent la Supernova Compagnie en février 2018.
Les deux acteurs, tour à tour metteur en scène selon les nécessités des projets, travaillent à partir des écrits de Tom Politano abordant des thématiques actuelles qu’il inscrit souvent dans un univers anticipé.

Prochaines dates : Création en 2023

Autres soutiens : Production Supernova Compagnie, co-production NEST-CDN de Thionville, Théâtre le Hublot


COLLECTIF LILALUNE ETC / Notre sang
9 au 13 novembre


Théâtre
Mise en scène : Nathalie Matti
Interprètes : Marie Bringuier, Lucile Chevalier, Charlotte Dupont, Marie-Emilie Michel

Le spectacle : C’est l’histoire d’une femme dont l’enfant est né. C’est l’histoire de sa quête dans les dédales d’une maternité. Obstinément, elle suit Madeleine, une sage-femme active et engagée, pour tenter de comprendre ce qui se joue lorsqu’on accouche d’un enfant et peut-être, sûrement, ce qui s’est joué à la naissance de son fils.

Le collectif : Fondé par Pomme Bourcart, le collectif Lilalune etc. s’intéresse particulièrement à la question des identités à travers des textes qui mettent en jeu le féminin. Le Collectif est co-dirigé artistiquement par Nathalie Matti et Marie-Emilie Michel. Par Collectif, ils entendent aussi un rapport collectif au travail de plateau et de gestion, même si chaque projet est le produit d’une vision artistique singulière.

Prochaines dates : Création 18, 19 et 20 novembre 21 à Anis Gras à Arcueil, 14 et 15 janvier 22 à la comédie de Ferney, 18 mars 22 à la MJC Théâtre de Colombes.

Autres soutiens : Association Beaumarchais-SACD, SPEDIDAM, MJC Théâtre de Colombes, ANIS GRAS (Le lieu de l’Autre)


COMPAGNIE (MIC)ZZAJ / Ce qu’il nous faut
16 au 24 novembre


Théâtre, musique, art radiophonique / Tout public dès 11 ans
Un projet imaginé par Pierre Badaroux et Cora Labaeye
Sarah Auvray : Jeu, chant, guitare, live electronic
Pierre Badaroux : Jeu, contrebasse, live electronic
Entretiens réalisés par / Montage : Pierre Badaroux & Cora Labaeye / Pierre Badaroux

Le spectacle : Ce qu’il nous faut est un spectacle qui s’écrit à partir d’entretiens réalisés avec des hommes et des femmes de divers milieux et métiers, mais qui tous évoquent des choix, un axe de vie, mettant en lumière ce qui les constitue fortement, façonne leur vie.
Sarah Auvray (comédienne-chanteuse) et Pierre Badaroux (musicien) nous guident dans ce documentaire théâtral et radiophonique.

La compagnie : Née en 2002 sous l’impulsion du compositeur et contrebassiste Pierre Badaroux, la compagnie (Mic)zzaj s’inscrit dans un croisement des langages et des formes artistiques, dont l’énergie initiale est impulsée par la musique et le sonore. Ses propositions artistiques mixent musique vivante, électroacoustique et paysages sonores, dans des dispositifs scéniques souvent décloisonnés immersifs.

Prochaines dates : Création le 30 novembre 21 à Château Rouge Scène conventionnée d’Annemasse, en tournée les 2 et 4 février 22 Agglomération Pays Basque, 8 mars 22 à La Rampe Scène conventionnée à Echirolles, 10, 11, 12 mars 22 à l’espace Malraux Scène nationale Chambéry/ Savoie, 24 mai 22 au Théâtre de Privas Scène conventionnée.

Autres partenaires : Château Rouge, Scène conventionnée à Annemasse, Bords 2 Scènes Scène Conventionnée à Vitry-le-François,, Théâtre de Privas Scène conventionnée, GMEM Centre National de Création Musicale à Marseille, La Rampe Scène Conventionnée à Échirolles, Espace Malraux Scène Nationale de Chambéry Savoie, Maison des Métallos à Paris, Points Communs Scène Nationale de Cergy-Pontoise et Val d’Oise, la DRAC Auvergne Rhône-Alpes, la Région Auvergne- Rhône-Alpes, le Conseil Départemental de Savoie.


COMPAGNIE LA ROUSSE / A Vue de Nez sous casques
6 au 9 décembre


Théâtre sonore / Tout public dès 6 ans
Représentations les 10 décembre à 10h30, 14h et 15h et 11 décembre à 11h, 14h30 et 16h30

Durée : 30’ par séance
Ecriture et mise en scène : Nathalie Bensard
Jeu : Juliette Prier, Marina Cappe ou Tom Politano en alternance

Le spectacle : Camille est un(e) enfant. Sa particularité, sa distinction c’est d’être avant tout autre chose : miro. Les 18 épisodes, qui constituent une série théâtrale sous casque, nous font suivre Camille entre 0 et 14 ans. C’est en assistant à ses échecs et ses maladresses que nous réalisons ce que c’est que de ne rien voir, dans la rue, à l’école, en vacances. Entre la naissance et l’amour, nous découvrons, à travers son regard tronqué, sa vision du monde.

La compagnie : Depuis 2004, la compagnie La Rousse crée des spectacles qui mettent en jeu des problématiques de son époque à partir de textes contemporains destinés au public jeune et adolescent. Le théâtre Jeune Public d’aujourd’hui est pour Nathalie Bensard, directrice artistique de la compagnie, le théâtre populaire d’hier tel que l’avait conçu Jean Vilar ; il s’adresse à des publics de tous âges et de tous milieux sociaux. Il est le garant d’un public démocratique, éclectique et multiple.

Prochaines dates : 16 Octobre 21 centre de vacances CCAS de la ville du Bois, du 16 au 21 mai 22 au théâtre 71 à Malakoff.

Autres soutiens : Artcena, Théâtre des Bergeries à Noisy le Sec, Théâtre du Beauvaisis Scène Nationale, ECAM le Kremlin Bicêtre, les théâtres de Maisons-Alfort, DRAC Ile de France, Région Ile de France, Conseil Départemental de la Seine-St-Denis.

LA F.E.T.E

Festival des écritures théâtrales pour enfants (de tous âges !)

mercredi 31 mai au samedi 3 juin 2023

Impulser la création d’un festival réservé aux écritures contemporaines Jeunesses est le pari de ce Temps Fort : programmations de spectacles et rencontres avec les auteurs et les artistes, rendez-vous professionnels, cette deuxième édition autour de la journée nationale du 1erJuin sera festive et exigeante !

PROGRAMMATION À VENIR

Catégories
Non classé

TAUREAU

Plus d’informations à venir…

PURIFIÉS

vendredi 14 avril à 19h
SORTIE DE RÉSIDENCE

À partir de 16 ans
Durée : 1h
Compagnie Par les Visages

Mise en scène : Marion Duphil-Barché
Interprètes : Marion Duphil-Barché, Anaïs Rouch, Elliot Pineau, Julien Royer, Julien Masson, Logan Person, Alex Pallu
Création lumières : Florent Chaffiol
Création sonore : Cyril Noël
Costumes/plateau/accessoires : Manon Choserot

Le spectacle : Enfermés pour déviance mentale dans une institution perverse et ultra violente, tous les personnages tentent de maintenir leur désir de vivre. Dans cet enfer, le besoin de l’autre devient vital. Quelle que soit la violence endurée, ce besoin ne prend jamais fin. Par des contrastes brutaux d’images aussi folles que dans les rêves, la pièce veut nous rendre notre capacité à « sentir » notre vulnérabilité et l’interdépendance humaine qui en découle.

Note de l’autrice : « Parfois, il est nécessaire de vivre un enfer dans notre imagination, afin d’éviter de vivre un enfer véritable. Pour moi il est crucial d’inscrire dans la mémoire des événements dont on n’a pas fait l’expérience, afin d’éviter d’avoir à les vivre vraiment. Je préfère risquer une overdose au théâtre qu’en vrai. » Sarah Kane

La compagnie : La Compagnie Par les visages a été fondée en 2022 par Marion Duphil-Barché. Sa recherche se concentre tout particulièrement sur le regard, celui que l’on porte sur les plus marginaux d’entre nous (les fous, les pauvres, les exilés). À la croisée de plusieurs disciplines, elle explore cette marge qui fait la singularité de chaque individu. Purifiés est le premier spectacle de la compagnie.

Production déléguée : Collectif Plastic Parasistes
Soutiens : Théâtre le Hublot

TARIFS :
Entrée libre
reservation@theatrelehublot.fr

LE W.E.A.A.A

Week-end des autrices et des auteurs actuel·le·s

vendredi 31 mars au dimanche 2 avril 2023

Les auteur·ice·s contemporain·e·s sont
vivant·e·s et bien là ! Ils proposent au public des textes poétiques, musicaux ou scénaristiques. Ils témoignent de la richesse et de la force des écritures actuelles.

PROGRAMMATION À VENIR

Catégories
Non classé

SPÉCIMENS

Plus d’information à venir…

MONIQUE

jeudi 26 au samedi 28 janvier à 20h
CRÉATION

À partir de 14 ans
Durée : 1h15
Compagnie Leto

Écriture : Juliette Prier
Mise en scène : Juliette Prier
Collaboration artistique : Margot Alexandre
Interprètes : Pénélope Avril / Laureline Le Bris Cep / Juliette Prier
Création lumières : Jean Huleu
Création sonore : Emile Wacquiez
Costumes : en cours 
Régie générale : Jean Huleu

Le spectacle : Entre L’autofiction et le théâtre documentaire, une jeune femme retrace les quatre dernières années de vie de sa grand-mère bipolaire, qu’elle a filmé pendant toute cette période. Accompagnée de deux actrices, elles se questionneront ensemble sur cette nécessité qui l’habite, sur la maladie, la fin de la vie, l’amour et l’au-delà.

Note de l’autrice : Nous naviguerons entre les différentes matières ( lettres, vidéos retranscrites, messages vocaux, poèmes, photos) et le présent de ces trois actrices qui cherchent à comprendre cette femmes, ses enjeux, et plus largement le « sens » de leur vies. 

La compagnie : MONIQUE est la première création de la compagnie créée par Juliette Prier et implantée à Beauvais dans les Hauts-de-France. 

Production : Compagnie Leto
Coproduction : Théâtre de Vanves
Soutiens : Théâtre 13 – Théâtre de L’aquarium – 104 paris – Théâtre du Hublot